Newsletter: UNFPA Cameroon Lately N°002. July-September 2018

No. of pages: 20

Publication date: 31 Janvier 2018

Auteur: UNFPA

Chers lectrices et lecteurs,

 

Selon les données disponibles de 2011, les adolescents et jeunes (10 à 24 ans) représentent 34,01% de la population totale du Cameroun. En 2035, l’année à laquelle le pays prévoit son entrée à l’émergence, cette tranche aura entre 34 et 48 ans et représentera l’essentiel de la population active, appelée à diriger le pays dans ses aspects aussi variés qu’économiques, politiques ou socioculturels. L’enjeu pour le Cameroun tel qu’exprimé par le gouvernement, à travers le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC), est de disposer à cet effet d’un capital humain suffisant et capable de réaliser la vision ainsi formulée.

En ce qui le concerne, le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), de concert avec les autres partenaires, appuie le MINJEC pour mettre en œuvre le programme de développement du gouvernement. A la faveur de la célébration, le 12 août 2018, de la 19ème édition de la Journée Internationale de la Jeunesse, notre bulletin d’information, UNFPA Cameroon Lately jette un regard sur les efforts déployés pour placer les adolescents et les jeunes au centre des préoccupations des politiques publiques. « Put Young People First » et aménager les espaces sécurisés pour leurs épanouissements en ont constitué les messages clés.

 

Pour UNFPA, l’Agence des Nations Unies pour la santé sexuelle et de reproduction, ces messages renvoient à : (i) investir dans les jeunes comme une stratégie de réduction de la pauvreté et de développement national ; (ii) élargir l’accès à l’éducation et aux services de santé sexuelle et reproductive (y compris le VIH et l’usage des méthodes contraceptives) ; (iii) défendre le droit au leadership des jeunes ainsi que leur pleine participation dans toutes les décisions qui affectent leur vie. Ces préoccupations ont été traitées au travers de diverses activités menées sur le terrain dans le cadre de la mise en œuvre des programmes de coopération et mise en exergue lors de l’édition 2018 de la Journée Internationale de la Jeunesse.

 

Le présent numéro de UNFPA Cameroon Lately couvre bien d’autres sujets, à l’instar de la prise en charge clinique du viol. Elle est devenue une réalité au Cameroun, suite à l’adoption des normes et standards dans le domaine de la santé de reproduction par le Ministère de la Santé publique (MINSANTE). La lutte pour l’élimination de la fistule obstétricale en fait également partie. L’accent est accordé à l’entrée d’un nouveau partenaire, l’ONG américaine Operation Fistula, qui a apporté les tablettes de traitement des données permettant plus d’efficacité dans la réparation et le suivi des malades de fistule obstétricale. Le bulletin évoque également l’appel du gouvernement à l’endroit des partenaires intervenant dans l’humanitaire à bien vouloir intégrer la santé mentale dans leurs opérations d’aide en zones de conflit. La Newsletter s’intéresse enfin aux mots d’adieu adressé par le Cameroun à l’endroit de Dr Barbara M. Sow, arrivée en fin de séjour comme Représentante de UNFPA au Cameroun.

 

Le Bureau UNFPA Cameroun apprécie votre intérêt pour ses activités et vous souhaite bonne lecture !