Vous êtes ici

Lettre d’information trimestrielle n°04

L’année qui s’achève, le monde a franchi le cap de 7
milliards d’êtres humains ! La population du Cameroun
est estimée à plus de 20 millions. Nous sommes, de par
le monde, à la fois plus jeunes et plus vieux que jamais
auparavant, confrontés aux même défis et opportunités.
D’après L’État de la population mondiale 2011, deux
tendances générales sont observées à travers le monde :
- Si nous éduquons et donnons la possibilité aux filles et
aux femmes d’avoir moins d’enfants que leur mamans et
leur grand-mères, elles font ce choix partout et à chaque
moment qu’elles le peuvent
- Il est impératif d’impliquer de façon consistante et
continue les garçons et les hommes en tant que partenaires
critiques pour la santé et le développement.
A l’aube de ce nouvel an, le Cameroun n’a jamais été
autant engagé dans la lutte contre la mortalité maternelle.
Un vaste programme conjoint visant à réduire ce fléau a
démarré en 2011 et en 2012 il devrait atteindre sa vitesse
de croisière. 8 écoles de sages-femmes ont ouvert leurs
portes en 2011, qui n’existait pas depuis 1987. 2012
s’annonce meilleure !
Ensemble nous pouvons modeler l’avenir des jeunes,
qui par leur poids démographique – 34, 7% de
Camerounais ont entre 15 et 34 ans –, leur dynamisme
et leur esprit d’innovation, sont un puissant catalyseur
du développement national. Cependant, ils ne peuvent
investir leur plein potentiel dans la construction du pays
à cause des multiples fléaux auxquels ils sont confrontés
à savoir entre autres, le chômage, la menace du VIH et
SIDA, les grossesses précoces et non désirées, l’accès
limité à l’instruction, à l’éducation et à la formation,
la prostitution, la toxicomanie, l’analphabétisme,
l’exclusion sociale, la délinquance.
En 2012 il est désormais possible de prendre en compte les
besoins des jeunes à travers une meilleure connaissance
de leurs effectifs, leur sexe et leur localisation. Le
Cameroun dispose désormais d’un document présentant
les principaux défis auxquels est confrontée la jeunesse
camerounaise : Chaque jeune mérite une éducation,
y compris l’éducation à la sexualité, et un accès à des
services de santé complets. En tant que groupe d’âge
le plus interconnecté, les jeunes sont déjà en train de
transformer la société, la politique et la culture. En
impliquant plus activement les femmes et les jeunes, nous
pouvons construire un avenir meilleur pour toutes les
générations.
Le Cameroun compte 20 millions d’habitants avec 20
millions d’opportunités à saisir en 2012. Pour cela, il
faudra que tous les Camerounais puissent compter les uns
et les unes sur les autres.
En 2012 l’UNFPA continuera d’appuyer les efforts du
gouvernement pour apporter des réponses appropriées
aux besoins et aspirations des femmes et des jeunes pour
faire en sorte que chaque grossesse soit désirée, que
chaque accouchement soit sans danger, que chacun soit
protégé du VIH/SIDA et que toutes les filles et toutes
les femmes soient traitées avec dignité et respect.
Permettez-moi pour terminer de vous adresser,
au nom du bureau du Fonds des Nations Unies pour la
Population au Cameroun, mes voeux de santé, spécialement celle des mères,
de prospérité, spécialement pour les jeunes
et d’égalité spécialement pour les femmes.

Bonne Annee 2012!

Alain Sibenaler