Vous êtes ici

Déclaration de la Représentante Résidente de UNFPA Cameroun, Siti Batoul Oussein_Journée Internationale De La Sage-Femme, 5 Mai 2021

 

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA SAGE-FEMME

5 mai 2021

Thème : « Les chiffres parlent d’eux-mêmes : investissez dans les

 sages-femmes »

 Déclaration de la Représentante Résidente de UNFPA Cameroun,

Siti Batoul Oussein

 

Chaque 5 mai, la communauté internationale commémore « la Journée Internationale de la Sage-femme », celle-là dont le rôle consiste à offrir aux femmes l’accompagnement nécessaire pour opérer les choix éclairés sur leurs besoins en planification familiale et pour accéder aux soins prénatals, obstétricaux et néonatals de qualité. Au nom du Bureau-pays du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) au Cameroun, je rends hommage aux sages-femmes et maïeuticiens dont le savoir-faire et la disponibilité permettent d’assurer que chaque grossesse est désirée, que chaque accouchement est sans danger et que le potentiel de chaque jeune est accompli.

J'adresse mes remerciements au Gouvernement du Cameroun, plus particulièrement au Ministère de la Santé Publique pour les efforts engagés dans le renforcement continu des systèmes de santé dans la perspective de la mise sur pied d’une couverture sanitaire universelle. Il s’agit là de larges ouvertures d’opportunités pour plus d’investissements dans le sous-secteur de la santé de la reproduction en général et dans les domaines de la formation, de l’équipement, du recrutement et du renforcement institutionnel de la filière de sage-femme, en particulier. Je salue également l’initiative du Gouvernement qui a tenu à ce que le personnel de santé soit parmi les groupes prioritaires à recevoir le vaccin contre la COVID-19, au rang desquels se trouvent les sages-femmes.

J’en profite pour remercier tous les sages-femmes, défenseurs et défenseuses des sages-femmes, notamment l’Association des Sages-femmes et Assimilés du Cameroun (ASFAC) pour leur travail auprès des femmes et des nouveau-nés, leur dévouement et leur plaidoyer qui permettent de rendre plus visible le rôle de la sage-femme au Cameroun.

UNFPA saisit l’opportunité du thème proposé cette année, à savoir : ''les chiffres parlent d’eux-mêmes : investissez dans les sages-femmes’’, ainsi que de la publication du rapport 2021 sur la Situation de la Profession de Sage-femme dans le Monde (SoWMy) pour renforcer ce plaidoyer en vue de réaliser l’objectif stratégique visant à mettre fin aux décès maternels évitables au Cameroun d’ici à 2030. Le rapport fournit des données et une analyse détaillée de l’impact des sages-femmes sur les résultats en matière de santé maternelle et néo-natale et sur le retour sur investissement qu’on obtient avec la profession des sages-femmes. Les enjeux et contours de cette contribution des sages-femmes dans l’atteinte des ODD sont ainsi mis en évidence. C’est ce que confirme le Dr. Natalia Kanem, Directrice Exécutive du Fonds des Nations Unies pour la Population en ces termes : ‘’Midwives often work under extraordinary circumstances. They may walk miles to reach women or open space in their own homes to help them safely give birth. They have faced increasing pressure during the COVID-19 pandemic, and heightened inequalities in their workplaces. Often short on protective gear, and with less access to vaccines than other healthcare workers, midwives have put their own lives at risk serving others’’.

Au Cameroun, UNFPA accompagne le gouvernement dans la formation initiale et continue des sages-femmes. De concert avec les autres parties-prenantes, il mène le plaidoyer en vue de l’amélioration des conditions de travail, y compris le recrutement des sages-femmes dans les formations sanitaires publiques et privées. Dans le cadre de la riposte contre la COVID-19, UNFPA appuie le gouvernement à assurer la continuité de l’offre et de l’accès aux services de santé sexuelle et de  la reproduction, fournit des kits et Equipements de Protection Individuelle au personnel de santé dont les sages-femmes et les maïeuticiens.

En commémorant la Journée Internationale de la Sage-Femme 2021, UNFPA confirme son engagement à accompagner ces professionnels de la santé de la reproduction dont le rôle reste indispensable pour l’atteinte des résultats transformateurs que sont : zéro décès maternel évitable, zéro besoin non-satisfait en planification familiale et zéro violences basées sur le genre et pratiques culturelles néfastes.