Vous êtes ici

PROMOTION DU DIVIDENDE DÉMOGRAPHIQUE- Les Chefs Traditionnels du Niger en visite de travail au Cameroun

Dans le cadre de son engagement à accompagner les Etats membres de l’Union Africaine à mettre en œuvre l’Agenda 2063, en améliorant la santé sexuelle et reproductive des populations et en capturant le dividende démographique, UNFPA travaille en étroite collaboration avec les leaders traditionnels, religieux et communautaires. C’est ainsi qu’il a noué en 2012 un partenariat avec l’Association Nationale des Chefs Traditionnels du Niger (ANCTN). Ce partenariat vise à accroitre l’accès des populations aux services sociaux essentiels favorisant l’atteinte des objectifs fixés par les autorités nationales pour accélérer le dividende démographique. Mettant à profit cette expérience au titre de bonne pratique, l’ANCTN a envoyé, du 09 au 15 décembre 2019, une délégation officielle auprès du Conseil National des Chefs Traditionnels du Cameroun.

 

Partager l’expérience : L’objectif premier visé par l’ANCTN dans le cadre de cette visite de travail était de partager son expérience en sensibilisation et mobilisation communautaire en vue d’accélérer l’éducation des jeunes filles; la lutte contre le mariage d’enfants et les mutilations génitales féminines ; la pratique des visites prénatales lors des grossesses, ainsi que la pratique des accouchements dans les formations sanitaires ; l’autonomisation des femmes et des filles.

 

Mettre en place un réseau régional des chefs traditionnels : La délégation de l’ANCTN a également parlé du projet de mise sur pied d’un réseau régional des chefs de traditionnels favorables à la promotion du dividende démographique en Afrique de l’Ouest et du Centre. L’on aura appris qu’après une première tentative lancée à Dakar avec l’appui de UNFPA et la participation du Cameroun, une conférence régionale dédiée à ce sujet se tiendra à Niamey au cours de l’année 2020. En leur qualité d’hôtes, les chefs Traditionnels du Niger ont invité leurs homologues du Cameroun à participer à cette conférence.

 

Pour Sa Majesté Aboubacar Sanda, Sultan du Damagaram Zinder et chef de la délégation des chefs traditionnels du Niger, la prise en compte de la santé sexuelle et reproductive a toujours été une préoccupation constante dans la tradition africaine. C’est pour cette raison que les chefs d’Etats et de Gouvernement de l’Union Africaine l’on inscrit dans l’Agenda 2063. L’expérience de l’ANCTN dans la conduite du partenariat avec UNFPA, el plaidoyer et la mobilisation communautaire au Niger peut inspirer les leaders traditionnels d’autres pays de la Région Afrique de l’Ouest et du Centre. 

 

 Au cours de leur séjour en terre camerounaise, les chefs traditionnels du Niger ont été tour à tour reçus en audience par Sa Majesté Dr. Alim Hayatou, Lamido de Garoua et Président du Conseil National des Chefs Traditionnels du Cameroun, Sa Majesté Ibrahim Mbombo Njoya, Sultan des Bamouns et Sa Majesté Bakary Yerima Bouba Alioum, Lamido de Maroua. Ils ont eu des échanges en plénière avec plusieures autorités traditionnelles issues des dix Régions du pays.

 

Lire la newsletter https://bit.ly/2Fe2iqw