Vous êtes ici

Mise en place des Plateformes de Sensibilisation pour accélérer l’accès des populations aux services de Sante Reproduction au Cameroun.


Les trois leaders des trois réseaux d'associations:
CNJC, AfriYAN et RENATA lors du lancement dans
l'Arrondissement de Sa'a, dans la Région de l'Est.
Photo UNFPA/2020

Sous le haut patronage du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique et l’accompagnement technique du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), trois réseaux d’associations de jeunes ont mis sur pied des plateformes de sensibilisation pour accélérer l’accès des populations  aux services de santé sexuelle et de reproduction y compris la protection contre le VIH et la COVID-19 au Cameroun. Il s’agit du Conseil National de la Jeunesse Camerounaise (CNJC), de la branche camerounaise du Réseau des Jeunes Africains pour la Population et le Dividende Démographique (AfriYAN) et du Réseau National des Tantines (RENATA).

Les trois organisations se déploiement depuis quelques mois sur le terrain. Elles forment les pairs éducateurs et les pairs conseillers à la sensibilisation de proximité par des échanges interpersonnels directs. Elles s’associent aux associations locales qu’ils forment à l’usage des médias sociaux pour la sensibilisation. Elles nouent aussi les partenariats avec les radios communautaires et produisent les programmes d’information et d’éducation de masse. Entité de supervision établie au niveau national et disposant des démembrements au niveau régional, départementale ou d’arrondissement, la plateforme est chargée de créer des synergies entre chaque approche de sensibilisation en vue d’assurer la meilleure circulation de l’information et susciter le changement qualitatif des comportements.  

En effet, dans le cadre de l’appui qu’il apporte au Gouvernement pour accélérer l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) d’ici 2030 dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive, UNFPA  veut toucher les couches sociales les plus vulnérables et les plus difficiles d’accès. Les plateformes des jeunes vont permettre d’aller dans les coins les plus reculés pour relayer la bonne information et les conseils sur la disponibilité et l’usage des services de santé maternelle, de planification familiale, de lutte contre les violences basées sur le genre et les pratiques culturelles néfastes aux filles et femmes ; et de maintenir la sensibilisation et la protection contre le contre le VIH et la Covid-19.


Renforcement des capacités des pairs éducateurs et
leadersd'associations au CMPJ de Mokolo. Photo
UNFPA/2020

C’est à travers l’assurance que les services sociaux mis en place par le Gouvernement, le secteur privé et la société civile, avec le concours des partenaires, sont accessibles à celles et ceux pour lesquels ils

sont destinés qu’il sera possible de réaliser les trois résultats transformateurs du plan stratégique de UNFPA, à savoir :

  • Zéro besoin non-satisfait  en planification familiale,
  • Zéro décès maternel évitable, et
  • Zéro violence basée sur le genre et pratique culturelle néfaste.

Lesquels contribuent à la réalisation de l’Agenda 2030 du développement durable, en ce qui concerne la santé sexuelle et reproductive.

Les plateformes en cours de création dans les Régions opèrent comme des réseaux d’apprentissage et de partage d’expériences sur ces thématiques de population, sur une base volontaire. Au cours de cette phase de mise en place, plus de 542 971 personnes ont été sensibilisées en dix jours et 23 jeunes animateurs de radios communautaires ont vu leurs capacités renforcées dans la préparation et la réalisation des émissions sur l’accès aux services sociaux et le changement des comportements. Environ 291 jeunes leaders d’associations, pairs éducateurs et pairs conseillers ont été formés dans l’utilisation des médias sociaux pour mener les campagnes d’information, le leadership et la lutte contre les violences basées sur le genre et pratiques culturelles néfastes au sein de leurs communautés respectives, cela  en étroite collaboration avec les autorités locales. 


Passage des jeunes à une émission spéciale de
sensibilisation sur les thématiques de SR etVBG sur
l'antenne de la CRTV Radio de l'Est à Bertoua.
Photo UNFPA/2020

Aujourd’hui, la plateforme jouit d’une page Facebook regroupant tous les réseaux d’associations de jeunesse représentés (https://www.facebook.com/Plateformes-des-Jeunes-pour-les-Trois-R%C3%A9sultats-transformateurs-110111810920472) et d’un compte Twitter (https://twitter.com/Y3zeros ) permettant ainsi de mener à bien les campagnes de sensibilisation multimédia .

Les plateformes se positionnent comme une approche de communication au service de la mise en œuvre du programme de UNFPA au Cameroun. Déjà présentes dans quatre Régions sur dix, les jeunes qui portent cette initiative rêvent de les voir implantées sur l’ensemble du territoire national. Quelques jours seulement après leur entrée en fonction, les plateformes démontrent une forte pénétration de l’information sur la santé sexuelle et reproductive au sein des communautés. Le chantier nécessite toutefois plus d’investissements en termes de renforcement des capacités techniques et opérationnelles, d’encadrement des radios communautaires et d’appui logistique.