Vous êtes ici

Journée Internationale de la Paix aux Rythmes et Couleurs de la Campagne pour la Paix dans le Sahel

Le Cameroun s’est associé au reste de la communauté internationale pour commémorer la 39ème édition de la Journée Internationale de la Paix. C’était le 21 septembre 2020. Le thème annuel de l’évènement s’intitulait « façonner la paix ensemble ». Plusieurs activités ont été réalisées à travers le triangle national sous la coordination du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC). Malgré le contexte qui reste marqué par la riposte face à la pandémie de COVID-19., les Nations Unies étaient présentes aux côtés du gouvernement et de la société civile pour renforcer la sensibilisation et le plaidoyer en faveur de la paix, condition sine qua non du développement durable. Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) s’est saisi de l’opportunité pour amplifier au niveau national, la symbolique et les messages du plaidoyer pour la paix dans le Sahel, lancé depuis Dakar par Monsieur Mabingue Ngom, Directeur Régional de UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.


Illustration du jeune artiste camerounais
Akira Junior intitulée "Répartition
budgétaire en temps de conflit."

En effet, pour le Bureau Régional de UNFPA, la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre est constituée de 23 pays sujets à une forte demande sociale, dans un contexte de croissance démographique importante et de ressources limitées. Cette situation engendre une fragilité et une insécurité qui se manifestent de diverses manières (terrorisme, migration clandestine, Instabilité de l’ordre constitutionnel de certains pays, chômage accru des jeunes etc.), lesquelles mettent à risque les perspectives d’atteinte des objectifs de développement durable. Ainsi UNFPA invite-t-il les populations en général et les jeunes de ces pays en particulier à amplifier l’appel du Secrétaire Générale des Nations Unies à l’arrêt immédiat des hostilités et à davantage d’investissement dans le développement du capital humain, l’autonomisation des femmes et des jeunes. Le Bureau Pays de UNFPA a porté ce plaidoyer auprès des autorités nationales. C’est ainsi que le MINJEC a intégré ce plaidoyer comme un des messages clés de la commémoration au Cameroun.  

Au menu des activités de commémoration de la Journée Internationale de la Paix au Cameroun en 2020, le gouvernement, les Agences du système des Nations Unies et des organisations de la société civile ont, pendant plusieurs jours, réalisé des campagnes de sensibilisation, d’échanges et de mobilisation à travers toutes les Régions du Pays. Le clou de ces manifestations était la cérémonie officielle présidée par Monsieur Mounouna Foutsou, Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique, en présence du représentant du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Monsieur Louis-Marie Bouaka, Représentant du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme.

En guise de contribution, UNFPA a, dans un premier temps, pris part à la campagne de dissémination des messages sur la paix lancée à travers les médias sociaux et à la conférence tripartite sur la paix co-organisée par le MINJEC, la Commission Nationale pour le Bilinguisme et le Multiculturalisme ainsi que le Système des Nations Unies à Yaoundé. Dans un deuxième temps, à l’Extrême-Nord du pays cette fois, UNFPA a appuyé la mobilisation les jeunes ambassadeurs communautaires de la paix afin qu’ils partagent leurs expériences en matière d’éducation civique, d’autonomisation et de vivre ensemble avec leurs paires à travers les causeries éducatives et les interventions en langues locales dans les radios communautaires. Dans cette Région et dans les neuf autres, les populations ont été mobilisées pour signer la pétition en ligne afin de marquer leur soutien et engagement à l’initiative lancée par Monsieur Mabingue Ngom en faveur de la paix dans le Sahel et partout ailleurs en Afrique et dans le monde.


Marche des jeunes pour la remise solenelle de
la Flamme de la Paix au Gouvernement et aux
Système des Nations Unies. Photo/
UNFPA, Septembre 2020

De concert avec le gouvernement, UNFPA a contribué à faire marquer la cérémonie officielle des symboles et messages clés du plaidoyer pour la paix dans le Sahel. Dès l’entame, ce sont les jeunes, sous la conduite du réseau AfriYAN Cameroun et du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun (CNJC) qui font porter la roue de la paix aux autorités et au grand public en guise d’engagement pour la cause de la paix. Ils remettent ensuite solennellement la flamme de la paix au Ministre Mounouna Foutsou en présence des représentants des Agences des Nations Unies, avant de prononcer une déclaration d’engagement de la jeunesse camerounaise pour la paix.

La cérémonie officielle a été clôturée par le vernissage de l’exposition d’œuvres d’art constituée des dessins inspirés des thématiques de population et développement. L’artiste Fakala Ndoumbe Richard du réseau AfriYAN, connu sous le pseudonyme d’Akira, a présenté 16 tableaux mettant en relief les causes, les conséquences et les solutions aux crises que traverse actuellement le Sahel. Au travers de son œuvre, l’artiste plaide pour plus d’investissement dans la jeunesse, la planification familiale, l’autonomisation économique des femmes et le renforcement de la lutte contre les violences basées sur le genre y compris les pratiques culturelles néfastes.