Vous êtes ici

CONSULTANCE POUR LA REALISATION D’UNE ETUDE SUR LA PRISE EN COMPTE DES PREOCCUPATIONS DES JEUNES ET DES FEMMES DANS LES PLANS COMMUNAUX DE DÉVELOPPEMENT DE L'EXTREME-NORD

Niveau:                                               Consultant

Type de contrat:                                Individual Consultancy
 

Contexte d’Organisation:

Avec une population estimée à 4 460 445 habitants[1] soit 18% de la population nationale, la région de l’Extrême-Nord du Cameroun est l’une des plus peuplées du Cameroun. Plus de 35% de cette population sont des jeunes de 10-24 ans. Cette région inscrite dans le Bassin du Lac Tchad fait face depuis 2014 à une crise sécuritaire qui impacte la vie des populations locales et en particulier les jeunes et les femmes. Cette crise influencée par la dynamique de conflit dans le Sahel a davantage exacerbé la vulnérabilité de ces populations dans une région où les indicateurs de développement étaient déjà alarmants.

 

Dans le cadre de ses multiples efforts pour faire face à cette crise et assurer la stabilisation de la région et le relèvement des communautés affectées, le gouvernement du Cameroun a sollicité et obtenu du Secrétaire Général des Nations Unies l’éligibilité du Cameroun au Fonds de Consolidation de la Paix (Peace Building Fund, PBF). Dans ce processus, le Gouvernement du Cameroun a inscrit le processus de la décentralisation au rang des priorités devant guider l’ensemble des projets inscrits dans le cadre de cet instrument (PBF). Cette orientation qui épouse bien l’esprit de la loi de 2004 sur la décentralisation se voit renforcer par la récente loi 2019/024 du 24 décembre 2019 portant code général des CTD.

 

Suite à la déclaration d’éligibilité du Cameroun au Fonds de Consolidation de la Paix (PBF), la région de l’Extrême-Nord a bénéficié dans ce sens d’un projet conjoint intitulé « Stabilisation et relèvement des communautés affectées par la crise sécuritaire à l’Extrême-Nord du Cameroun ».De façon globale, ce projet se veut une contribution pérenne visant à agir sur les piliers essentiels aussi bien stratégique qu’opérationnel en vue d’assurer la stabilisation de la région et le relèvement des communautés dont les conditions de vie ont été profondément impactées par la crise sécuritaire. Trois axes majeurs sont concernés à savoir :

  • L’appui à la gouvernance locale
  • Le renforcement des opportunités économiques
  • Le renforcement de la cohésion sociale

Conformément aux orientations du gouvernement et en lien avec le premier pilier du projet sur la gouvernance locale, des actions de plaidoyers sont planifiées pour l’intégration des préoccupations spécifiques des jeunes et des femmes dans les Plans Communaux de Développement des zones d’intervention.

 

Rôles et responsabilités:

Le/la consultant(e) travaillera sous  les orientations générales du Représentant Adjoint de l’UNFPA Cameroun et la supervision directe du chargé de Programme de la Paix et Cohésion Sociale.

De manière générale, la présente étude vise à analyser les Plans Communaux de Développement des zones d’interventions sous le prisme des besoins spécifiques des jeunes et des femmes afin de faire des propositions pratiques, à même d’aider les exécutifs communaux à trouver des solutions locales aux préoccupations de leurs populations.

 

Spécifiquement, il s’agira de :

  • Faire une appréciation sur la base d’une grille consensuelle de la prise en compte des besoins des jeunes et des femmes dans les plans communaux de développement des Communes ciblées
  • Identifier les gaps sur la base d’une consultation des groupes concernés
  • Faire des propositions de formulation cohérente pour faciliter l’intégration des besoins identifiés et non pris en compte
  • Définir une feuille de route pouvant orienter les exécutifs communaux et les acteurs dans le renforcement de la prise en compte des préoccupations spécifiques des jeunes et des femmes
  • Proposer sur la base de l’existant ou non, un outil pouvant aider à apprécier la prise en compte des besoins spécifiques des jeunes et des femmes dans les politiques locales de développement.

 

Durée:

30 jours ouvrables

 

Méthodologie:

Le Consultant retenu devra décrire dans son offre technique l’approche méthodologique adéquate pour produire les résultats attendus. Cette approche devra intégrer privilégier une approche participative intégrant la revue documentaire, les échanges avec les acteurs clés au niveau opérationnels y compris l’organisation des focus group discussions si nécessaire.

 

Zones de couverture:

Région de l’Extrême-Nord, Départements du Logone-et-Chari, Mayo-Sava et Mayo-Tsanaga avec un focus dans les cinq Communes d’intervention du Projet à savoir : Makary, Kousseri, Mora, Mokolo et Koza.

 

Résultats attendus:

Au terme de l’étude, les résultats suivants sont attendus :

  • Un rapport qualitatif sur la prise en compte des besoins spécifiques des jeunes et des femmes dans les PCD est disponible
  • Les besoins non pris en compte sont identifiés auprès des populations ciblées
  • Une feuille de route détaillée sur le processus d’accompagnement des exécutifs communaux est disponible
  • Un outil d’appréciation de la prise en compte des jeunes et des femmes dans les politiques locales de développement est mis à disposition des acteurs

Livrable :

  • Offre technique finalisée intégrant les outils de collecte et d’analyse des données
  • Rapport préliminaire de l’étude
  • Rapport final intégrant les résultats clés et des recommandations concrètes
  • Outil d’appréciation de la prise en compte des besoins des jeunes et des femmes

Qualifications et Compétences :

  • Bacc+5 en sciences politiques, sciences sociales ou tout autre domaine similaire
  • Au moins 4 ans d’expérience professionnelle dans la recherche en matière de sciences sociales
  • Avoir une compréhension approfondie sur les questions de décentralisation et de développement local participatif y compris de la dynamique en cours au niveau national
  • Justifier d’une solide expérience en matière de planification stratégique
  • Avoir une connaissance de base sur les questions de politique de jeunesse au Cameroun (participation citoyenne, leadership et autonomisation des jeunes etc)
  • Avoir la maîtrise d’au moins une des deux langues officielles du Cameroun (Français/anglais) et la capacité de travailler dans l’autre
  • Une expérience récente dans la réalisation d’une analyse similaire sera un atout

 

Dossiers de candidature :

Les dossiers de candidature (en français ou en anglais) doivent porter le titre du poste et être envoyés par email  à cameroon.office@unfpa.org au plus tard le 12 juin 2020. Ils doivent être complets et contenir une lettre de motivation, un curriculum vitae, un offre technique, les photocopies des diplômes et certificats ainsi que le formulaire P11 des Nations Unies. Lesdits dossiers doivent être envoyés en une seule pièce jointe (format PDF uniquement).