Actualités

Tambours battant au rythme de la Journee Mondiale de La Population 2018.

25 juillet 2018

C’est à Bertoua, capitale de la Région de l’Est, que s’est célébrée la 29ème édition de la Journée Mondiale de la Population, sous le thème « La planification Familiale est un droit humain ». Chaque année, le rendez-vous du 11 Juillet est honoré par le  gouvernement camerounais et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA). Les deux partenaires le consacrent pour accentuer la  sensibilisation et la mobilisation populaire sur  les enjeux et défis démographiques de l’heure et dont la prise en compte peut concourir à la réalisation des objectifs du développement national. 

Cette année, la commémoration s’articulait autour des causeries éducatives, tables rondes, campagnes de sensibilisation sur l’offre de services de planification familiale (PF), le tout appuyé par des unités mobiles de dépistage gratuit des infections sexuellement transmissibles (IST) et du VIH/SIDA. La cible principale était la jeunesse et plus particulièrement les jeunes femmes, à fin de mieux les informer sur les différentes offres de services disponibles.

Outre les préoccupations de santé maternelle et infantile,  la PF est aussi et surtout une opportunité d’autonomisation de la femme, de réduction de la pauvreté et de  réalisation du développement durable. Le message de la PF, très souvent confronté aux  préjugés culturels a été adressé pour emmener le public à comprendre son importance et lever l’équivoque qui tend à considérer la planification familiale comme une mesure de limitation voire de contrôle des naissances. Pourtant, elle est et demeure l’espacement volontaire et bien éclairé des naissances.

Au travers de cette sensibilisation de masse, le gouvernement du Cameroun, par la voie du Ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Térritoire, Alamine Ousmane Mey  accompagné par la Coordonatrice Résidente du Système des Nations Unies, représenté par le Dr. Barbara M. Sow, Représentante de UNFPA, espèrent contribuer à faire de la planification familiale un droit humain, accessible à tous. Grâce à l’information et la disponibilité des services de PF les populations camerounaises feront un meilleur usage de leur liberté de choix de la taille de leur famille, du nombre de leurs enfants et de l’espacement de leurs naissances. Les Nations Unies restent engagées à accompagner le gouvernement camerounais dans d’amélioration de l’accès au service de PF pour toutes les femmes qui en ont besoin.